biens au chaud!

Publié le par CAROBLOG


Pendant que les etudiants francais exigent des garanties professionnelles les babouchkas deblaient les rues de Kiev. J'avoue ne pas tres bien comprendre ce qui se passe dans la tete de ces jeunes. Ils n'ont pas encore mis le pied dans le marche du travail que deja ils ont des exigences envers leurs eventuels futurs employeurs.
Une France qui persiste donc a toujours dire non. Une  France pour des changements sans concessions, sans efforts. Pas grave tant que l'etat donne la becquee! Mais jusqu'a quand?
A qui la France fait-elle envie aujourd'hui? En dehors des personnes vivants dans des pays sous-developpes, a personne. Les jeunes, les personnes qui en veulent s'en vont tenter leur chance a l'etranger.
Bon, je rentre quand meme dans quelques jours et je ne serai pas mecontente de retrouver ce cher soleil du midi qui me manque tant!

Publié dans Kiev

Commenter cet article